Varenar

Vers la mine Durepierre

Vingtième jour du mois d'Éleinte, 1299 EA

2016-12-23_023346.png

Ville d’Ephebar, Le Kraken Pourpre

Le premier contrat offert au groupe de mercenaires du Kraken Pourpre: tuer les Kobolds ayant envahi la mine Durepierre et ramener les survivants de cette attaque. Une tache simple, selon les dires de leur chef de guilde, Kugril Bras-d’ours.

Vigil, le barbare Warforged, Zanna, la Gnome rôdeuse, Malambi, le prêtre Génasi de terre et Dorwind-Ice, le Demi-Elfe rôdeur partirent le matin suivant l’assignation de leur contrat, arrivant à l’entrée de la mine sans trop de problèmes (mis à part les acrobaties peu réussites à Dorwind-Ice)

Mine Durepierre, Extérieur

Arrivés à la mine après tout près de 12 heures de marche à travers la forêt (et ayant trouvé une petite cabane dans le bois, le propriétaire absent), le groupe est confronté à des baraques vides, où dormaient les mineurs. Les seules traces de violence visibles étant une fenêtre cassée et des lits renversés. Décidant plus sage de se reposer plutôt que de foncer dans l’entrée sombre de la mine, les quatre mettent sur pied un petit campement rudimentaire, Vigile tenant garde toute la nuit.

Quelques heures plus tard, alors que la lune brille aux travers des branches de la forêt, Vigile décide d’attaquer une patrouille ennemie composée d’un Orc et deux Kobolds. Le groupe élimine les brutes sans trop de difficulté, retournant à leur sommeil.

Le lendemain, après un bref déjeuner et après avoir défait leur campement, les aventuriers s’infiltrent dans la mine, désamorçant un piège rudimentaire à l’entrée…

Mine Durepierre, Intérieur

Dans une pièce creusée dans la pierre non-loin de l’entrée, ils tombent sur un tas de cadavres, l’odeur putride leur remplissant les narines. Prenant leur courage à deux mains, ils fouillent la salle, mettant la main sur une liste exhaustive des employés de la mine ainsi qu’un tunnel bloqué par un éboulis.

Rebroussant chemin et décidant de s’enfoncer dans la mine, le groupe n’est accueilli que par un silence inquiétant et une absence quasi-totale de lumière… jusqu’à ce qu’un bruit étrange attire leur attention. Un bruit de cheval, quelqu’un criant à l’aide, des bruits de pièces d’or…

“Nous devrions jeter un coup d’œil, nous sommes ici pour secourir les gens…” suggéra Malambi, torche en main et rapière dans l’autre. Ouvrant sans trop de difficulté une porte défoncée, le groupe est immédiatement accueilli par le bruit d’une flèche sifflant de près à côté de leur oreille et allant se planter directement dans une tapisserie accrochée au mur à leur droite.

Quatre Kenkus, armés d’arcs et d’épées sortent des ombres, prenant le groupe par surprise! Après un bref mais néanmoins violent combat, Vigile s’empare du seul Kenku survivant, le tenant par le cou. Tentant d’interroger l’être plumé, il s’en trouve que la barrière linguistique est trop importante et Vigile casse le cou du Kenku effrayé, jugeant plus prudent de le laisser mourir plutôt que de prendre la chance qu’il s’échappe et avertisse ses semblables.

La pièce fouillée et une paire de lunettes étrange empochée, le groupe reprend le chemin, mais pas avant de se rendre compte que leur deuxième rôdeur, Dorwind-Ice, n’est nulle part en vue…

Comments

Shabada

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.